Un naisoir ? Qu'est-ce que c'est ?

Publié le

Le 7 septembre 2014, EVAuxois a inauguré un nouveau sentier. Son nom: «Les Naisoirs». Ce nom rappelle que la culture du chanvre agricole, dit « chènevis » par ici, était importante.

Après une randonnée découverte du sentier, Monsieur Monsaingeon, maire de Champrenault, a fait revivre cette ancienne pratique. Qu'il en soit remercié!

A une époque où le textile ne connaissait ni coton, ni synthétiques, la laine, le lin, le chanvre fournissaient le fil nécessaire aux tissus, aux cordes...

Le chanvre pousse en longues tiges. Dans la chènevière, les pieds arrachés en fin d'été étaient liés en petites bottes et séchés.

Un naisoir ?  Qu'est-ce que c'est ?

Ensuite, c'était le « rouissage » dans les «naisoirs», les bassins où l'on mettait à macérer dans l’eau les tiges pendant plusieurs jours et que certains villages ont conservé.

Un naisoir ?  Qu'est-ce que c'est ?

Dès que les fibres étaient débarrassées de la gomme qui les réunissait, la plante était sortie de l’eau pour être séchée.

Il fallait ensuite broyer les tiges pour ne conserver que les fibres.

Un naisoir ?  Qu'est-ce que c'est ?

Ces fibres étaient peignées. Ce « teillage » était réalisé avec de gros peignes, jusqu'à ce que la filasse donne des fibres prêtes au filage.

Selon les peignes utilisés, on obtenait diverses qualités de filasse: pour les chemises fines, pour les draps, pour la grosse toile séparant linge et cendre durant la lessive, pour les sacs à grains et à pommes de terre...

Un naisoir ?  Qu'est-ce que c'est ?
Un naisoir ?  Qu'est-ce que c'est ?

Le sentier vous permet de retrouver les traces de cette ancienne activité rurale.

A Bligny-sur-Ouche, un musée du Chanvre a été ouvert.

Publié dans Sentiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article